13 février 2017 ~ 2 Commentaires

Lettre à Madame Agnès Evren, vice-présidence chargée de l’Éducation et de la Culture

Madame la Vice-présidente,

Vous avez confirmé le 5 janvier dernier à notre Directrice générale, Bernadette Grégoire, l’intention de l’exécutif régional de supprimer l’Ariam Ile-de-France – la subvention accordée en 2017 par la Région à notre organisme devant permettre de conduire à son terme la saison 2016-2017 et de financer le plan social de licenciement des salariés.

Depuis cette date, certaines prises de position publiques et une rencontre avec notre présidente, Charlotte Baelde, nous ont permis de suivre l’évolution des intentions de l’exécutif régional relativement à l’avenir de l’Ariam, de ses missions et de ses personnels :

- 17 janvier 2017 : « le parc instrumental sera géré en interne, directement par la Région. (…) Sur l’impact social qu’entraînent ces décisions, Agnès Evren (…) dit simplement que ça n’est pas de son ressort. »[1]

- 17 janvier 2017 : « … la situation plus particulière de l’ARIAM, dont la région va réinternaliser pour partie les missions. (…) J’ajoute que nous nous engagerons aux côté [sic] de l’Etat notamment en vue d’accompagner le développement du [sic] pôle d’enseignement supérieur de danse, de musique et de théâtre. Quant à la mission de location d’instruments rares, la région la réinternalisera afin de l’assurer directement. »[2]

18 janvier 2017 : « La Région internalise les missions de l’Ariam. »[3]

- 19 janvier 2017 : à l’occasion d’un rendez-vous avec les salariés de l’Ariam, dans nos locaux, notre présidente Charlotte Baelde nous a fait part du désir de la Région de transférer tout ou partie des missions et des personnels de l’Ariam vers d’autres structures (comme les pôles supérieurs d’enseignement artistique d’Ile-de-France). Mme Baelde a par ailleurs qualifié d’ « inenvisageable » l’internalisation  des missions et des personnels, en dehors du parc (l’internalisation du parc posant toutefois elle-même d’importantes questions de faisabilité juridique).

- 20 janvier 2017 : « Nous souhaitons internaliser certains services, comme le parc instrumental. »[4]

25 janvier 2017 : la Région souhaite « reprendre en direct certaines de ses missions comme par exemple le parc instrumental » et « nouer un partenariat avec les pôles d’enseignement artistique de Paris-Boulogne et d’Aubervilliers »[5]. Cette séance de vote du budget a notamment conduit à l’adoption d’un amendement de l’exécutif par lequel la Région s’engage à soutenir «  les pôles franciliens d’enseignement supérieur artistique (danse, musique, théâtre) afin d’accompagner les professionnels du secteur dans leur parcours de formation et de qualification tout au long de leur carrière professionnelle. »[6]

26 janvier 2017 : « Nous pourrions reprendre le parc instrumental. On va voir aussi si on peut garder en interne des salariés. »[7]

 

De nombreuses questions restent ainsi sans réponse :

- Quelles missions la Région envisage-t-elle, précisément, d’internaliser ? Et avec quel personnel ?

- Quelles missions la Région envisage-t-elle, précisément, de transférer ? Auprès de quelles structures ? Et avec quel personnel ?

-  Quelle méthode de travail entendez-vous précisément adopter et avec quel calendrier ? Nous n’avons pas (encore ?) été sollicités pour contribuer à la définition des missions internalisées ou transférées. A notre connaissance, aucun des deux pôles supérieurs d’enseignement artistiques de la région n’a non plus été approché – quand plusieurs des propos rappelés ci-dessus indiquent qu’ils sont appelés à jouer un rôle central dans ce processus.

 

Vous souhaitiez nous rencontrer le jeudi 19 janvier dans nos locaux, rendez-vous que nous n’avez pu honorer. Par ailleurs, vous avez organisé une réunion qui aura lieu le 24 février avec l’ensemble des directeurs de conservatoire en Ile-de-France pour évoquer la continuité des missions de l’Ariam.

Nous attendons donc une nouvelle date qui vous permettra de préciser votre projet aux premiers concernés – les salariés de l’Ariam.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Madame la vice-présidente, nos salutations les plus respectueuses,

Les salariés de l’Ariam Ile-de-France


[1] Antoine Pecqueur, Chronique « Culture-Eco » du 17 janvier 2017, France-Musique.

[2] Agnès Evren, Réponse aux signataires de la pétition initiée par un collectif d’usagers de l’Ariam « pour le maintien » de celle-ci, 17 janvier 2017.

[3] Tweet posté par les comptes régionaux (@AvecValerie) et départementaux (@AvecValerie78, @Avec Valerie94, etc.) de soutien à Valérie Pécresse en réponse aux messages relayant les liens vers le communiqué des salariés-e-s de l’Ariam et/ou la pétition des usagers. Voir par exemple ici.

[4] Agnès Evren, citée in Nicolas Dambre, « L’Ariam vers la liquidation », La Lettre du spectacle, 398 (20 janvier 2017), p. 5.

[5] Agnès Evren, prise de parole lors du vote du volet « Culture » du budget régional 2017, 25 janvier 2017 (captation vidéo des échanges en séance plénière – à partir de 25:10:00).

[7] Agnès Evren, citée in Clarisse Fabre, « L’Ariam, cible de la politique culturelle de Valérie Pécresse », Le Monde, 26 janvier 2017.

2 Réponses à “Lettre à Madame Agnès Evren, vice-présidence chargée de l’Éducation et de la Culture”

  1. Serrurier Le Mans 1 novembre 2017 à 18 h 33 min

    M’interessant particulierement au sujet, je vous remercie pour ces excellentes infos ! Bonne continuation

    https://benoit-serrurier-sarthois.fr/depannage-serrurier-le-mans/

  2. groupe vaillance conseil 8 octobre 2017 à 20 h 04 min

    Super article comme d’habitude. Un grand merci pour tout ce que tu nous partages.

    https://fr.kompass.com/c/groupe-vaillance-conseil/fr4995384/


Laisser un commentaire

Vraimentpascontent |
EmploiCAO |
Mikeetangel |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ACTU4D
| Journal des Dingues et des ...
| SECTION CFE CGC GROUPE RAND...